lupa

Dictionnaire Flamenco Flamenco

  • Instrument fondamental avec la guitare pour l'esthétique sonore du flamenco. Accompagnent le chant, et nous en avons de différents types: sourdes, redoublées et naturelles.

  • Sous le nom de "palo" on a chacune des variétés traditionnelles du chant flamenco. Les palos peuvent être classés selon différents critères.

  • Pour une raison ou une autre, mais souvent par une ambiance qui se réchauffait au fil de la soirée, le final des ces danses s'accompagnait d'une coupure de lumière. Ou alors on enfumait la pièce.

  • Entités constituées comme des associations par des aficionados de l'art flamenco, pour son exaltation et pour la diffusion du chant, de la danse et du toque flamenco. Grande à partir des années soixante en Andalousie, par la suite extension à toute l'Espagne et divers pays étrangers. Dans les locaux des peñas flamencas l'art flamenco est le thème central des réunions. On parle des interprètes reconnus et des jeunes promesses.

  • Un genre de chant flamenco basé sur une strophe de quatre vers octosyllabiques qui se convertissent en six vers ou plus par répétition de quelques uns de vers.
    Les paroles de ce palo flamenco sont tristes et mélancoliques, interprétées de forme lente et sentimental, même s'il existe des versions anciennes avec des rythmes plus rapides et des thèmes moins sombres.
    Son nom provient d'une cantaora de Paterna de Rivera (Cadix) appelée La Petenera, qui vécut à la fin du XVIIIème siècle. Pour quelques uns les racines de ce chant sont juives.
    IL existe différents versions de ce chant, l'ancienne et la moderne, et celle-ci peut à la fois être courte (chica= ou longue (grande). La Petenera Grande ne se danse pas à différence de la Corta qui peut être accompagnée par des palmas.
    La danse de la Petenera fut très populaire à la fin du XIXème siècle, enseignée dans les écoles de danse après les Seguidillas sévillanes.

  • Technique de la main droite de la guitare qui consiste à réaliser une mélodie avec l'index et l'annulaire (quelques personnes réalise cela avec trois doigts).
  • Le "Polo" appartient aux chants de base, au groupe des Solea, style métrique de 12 temps. Chant flamenco très ancient, proche de la Caña. Les racines du Polo remontent aux plus antiques origines du chant andalous. Pour trouver les racines il faut remonter à l'époque où l'on créait les chansons romantiques et les "cantiñas" dansantes.
    Musicalement on le joue en 3/4 ou 6/8 (ou les 2) à une vitesse modérée.
    Normalement elle est jouée accompagnée de maracas, même s'il n'existe par d'instruments strictes pour son accompagnemen et comme toute musique folklorique est peut s'adapter à de petits et grands ensembles.
    La mélodie évolue sur une variation de quatre tons, la répétition évoque les vagues de la mer, en apparence les mêmes mais toujours différentes et nouvelles. Chantés en vers qui varient en fonction de la chanson.
    Souvent on le connaît aussi comme le "Polol Margariteño", à cause de sa présence sur l'île Maragrita. Un des chants profond andalous que l'on perd de nos jours, et dont la généalogie est difficile de confirmer. Rares sont les canatores qui connaissent ce style. Il fut aimé par les meilleurs cantaores des diverses époque, commme El Fillo, El Nitri, Curro Dulce et d'autres.

  • Les tonalités de la musique flamenca pour lesquelles la position Mi majeur en guitare correspond à la tonalité fondamentale. Alegrias al 3 = Sol majeur, Soleares al 3 "por arriba" = Sol modal).

  • Les tonalités de la musique flamenco pour lesquelle la position de La majeur dans la guitare correspond à la tonalité fondamentale (alegrias al 3 por medio = Do majeur, bulerias al 3 por medio = Do modal).

  • La musique a des impulsions ordonnées et régulières. Celles-ci reçoivent le nom de pulsation. Elles nous permettent connaître la durée du son et de cette manière les notes.

Nous utilisons nos propres cookies et ceux des tiers pour améliorer l'expérience de navigation. En poursuivant la navigation nous comprenons que notre politique cookies est acceptée.