lupa

Dictionnaire Flamenco Flamenco

  • Chants sans guitare, appartenant au groupe des libres. Debla, en dialecte calé, signifie "diosa". Ainsi les gitans on voulu proclamer comme déesse à ce style de flamenco. Lien de parenté avec le martinete et la carcelera. La Debla, très ressemblante au Martinete, a une structure plus ample, plus chargée de melismes, plus douloureuse.

  • Moment de la danse où l'on ferme uen section, ou comme fin d'autres pas, très propre de l'esthétique de la danse flamenco. Correspondant aux rasgueos simples de la guitare en fin de mélodie. On l'effectue en donnant un coup fort avec le pied.

  • Le "duende" en Andalousie est perçu comme un enchantement mystérieux et ineffable. Un pouvoir mystérieux que tout le monde ressent et que personne n'explique. Dans l'imaginaire flamenco, le duende va au-delà de la technique et de l'inspiration. Pour trouver le "duende" il n'y ni guide, ni exercice. Lorsqu'un artiste flamenco ressent l'arrivée de mystérieux sentiment, on utiliser l'expression avoir du "duende" ou chantes, jouer, danse avec "duende".

Nous utilisons nos propres cookies et ceux des tiers pour améliorer l'expérience de navigation. En poursuivant la navigation nous comprenons que notre politique cookies est acceptée.