lupa

13

JUI

Matilde Coral, heureuse de la reconnaissance du flamenco espagnol.

4 Commentaires

Matilde Coral bailaora y decana de las maestras sevillanas del baile flamenco.
Matilde Coral
La danseuse et doyenne des plus grandes professionnelles sévillanes de la danse flamenco, Matilde Coral, est heureuse grâce à la reconnaissance absolue que le monde du flamenco lui voue en Espagne, puisque le flamenco, pour elle, est toute sa vie.

Matilde Coral nous assure que depuis quelques années "le flamenco occupe enfin la place qui lui est due depuis toujours". La danseuse flamenco, qui sera cette semaine au cours de flamenco offert par l'Université Pablo de Olavide (UPO) à Carmona (Séville), affirme qu'elle n'a jamais vu le flamenco comme elle le voit aujourd'hui. "Dans l'histoire du flamenco il y a eu des bons et des mauvais moments, mais aujourd'hui il vit dans la plénitude, et c'est merveilleux".
La bailaora y decana de las maestras sevillanas del baile flamenco, Matilde Coral, está feliz gracias al reconocimiento absoluto que el mundo del flamenco tiene ahora mismo en España, ya que el flamenco para ella es su vida.
Matilde Coral
Il ya quelques années, "le flamenco a commencé à être reconnu comme il aurait dû l'être dès ses débuts", selon Maltilde Coral, mais peut-être le fait que cette reconnaissance n'existe pas à ce moment-là "a fait grandir cette merveilleuse profession". Pour la danseuse, le flamenco est la lvie, sa vie, et "j'ai beaucoup souffert de ce manque d'acceptation".

D'un autre côté, Coral met en avant le rôle important des nouvelles figures du flamenco, comme par exemple Pastora Glaván, impressionante danseuse, une des meilleures du flamenco moderne, Pepa Montes ou "El Pipa". La danseuse se souvient aussi des anciens comme Pastora Imperio, Trini España qui était pour elle "la reine de la danse baroque et pour qui la danse était un éternel défi".

La plus grandes des Sévillanes, qui a découvert le monde du flamenco à 15 ans, par nécessité, est aujourd'hui la doyenne de l'Ecole de danse flamenco de Séville. Elle trouve ce statut très joli mais sait que c'est la conséquence de son âge avancé, avoue-t-elle en riant. Maintenant la danseuse vit tranquillement dans son quartier de Triana, est s'émeut toujours beaucoup en écoutant les accords de la guitare de Celia Morales, se rappelant de tous les grands guitaristes de l'histoire du flamenco qu'elle a accompagnés de sa danse.

Commentaires

  • Sylvie

    Matilde Coral la gran maestra del baile flamenco. Es un privilegio haber tenido un genio del flamenco como ella.
  • Amalia

    Bravo por Matilde Coral!!! ha luchado tanto por el flamenco que al final se ha reconocido

Ecrire un commentaire

Nous utilisons nos propres cookies et ceux des tiers pour améliorer l'expérience de navigation. En poursuivant la navigation nous comprenons que notre politique cookies est acceptée.