lupa

Blog Flamenco

Catégories

19

MAR

Onzième jour du Festival de Jerez: Silvia Durán, El Londro & Belén Maya

Silvia Durán, une autre des grandes de la danse, a été la troisième protagonista du cycle Con Nombre Propio: Vivencias. Silvia Durán, dont l’entrevue a été modérée apr la journaliste Rosalia Gomez, est une artiste internationalement reconnue qui a bu dans les sources des meilleurs maitres de l’époque et a partagé la scène avec de nombreux illsutres artistes comme Fernando Belmonte, Paco Ruiz, Carmen Rojas, Victoria Eugenia et José Granero. Duran a été capable de transmettre depuis l’Ecole Bolera jusqu’aux danses du Candil en passant par le ballet classique, la danse classique et le flamenco.
 Pour la première fois, Miguel Ángel Soto “El Londro” s’est présenté en solo au Festival de Jerez dans le cycle des Concerts du Palais. Son passage a été continu et constant durant les quatorze ans d¡edition, bien que toujours dans le chant pour la danse. Mercedes Ruiz, Isabel Bayón, Israel et Pastora Galván ou Andrés Marín ont été quelques uns des artistes qui ont compté sur sa voix.

Avec son premier disque “luna de enero”, le chanteur est apparu en solitaire lors du festival de Jerez dans le cycle Conciertos de Palacio. Son courage et son professionalisme est plus que contrastée, car les guitaristes , Santi Lara et Antonio Rey ont compté sur El Londo pour élaborer leurs disques.

L’une des premières les plus attendues du XIV Festival de Jerez a été “Danses joyeuses pour gens tristes” de Belen Maya. Pour ce spectacle, Maya compte sur la collaborationspéciale de la cordobaise Olga Pericet, en plus de la direction musicale de David Montero. Avec “danses joyeuses…” Maya prétend passer les archétipes en danse, en mettant un terme à l’individualisme existent pour un passage à la dualité, qui cherche toujours un dialogue. Tel que l’indique le titre, “on essaye de créer un espace de lumière et de couleur, mais aussi d’ombres et de douleurs”.

Ecrire un commentaire