lupa

Blog Flamenco

Catégories

14

JUI

"Mixtolobo" propose guitare flamenca et électrique, art profond et Jimi Hendrix

1 Commentaires

Combina la guitarra flamenca de Juan Diego con la eléctrica de Jorge.
Mixtolobo
"Lorsque j'ai voulu vendre ce spectacle, quelqu'un m'a demandé: Et quel est votre objectif avec ce projet? La musique a toujours été internationale et ne doit pas se fermer", a dit hier le guitariste Juan Diego, qui s'est impliqué aux côtés de Jorge Gómez dans un projett qu'ils ont appelé "Mixtolobo". "Nous sommes jeunes et nous aimons la fête", ont-ils dit avec beaucoup de sympathie. C'est pour cela que leur proposition combine guitare flamenco de Juan Diego et guitare électrique de Jorge. "Je me charge de la partie flamenco et lui de la partie plus rock'n'roll", dit le musicien de Jerez, formé au près de grands maîtres comme El Carbonero, José Luis Balao et Manolo Sanlucar.

Avec cette musique ils prétendent "donner une vision alternative du flamenco, c'est une manière d'élargir la connaissance d'un language". Accompagnés par la basse électrique d'Ignacio Cintado et par la percussion de Juan Peña "Chispa", ils réinterprètent le morceau romantique du disque "Luminaria", de Juan Diego, joué à la guitare flamenca et accoustique. Ils offriront aussi lors de leur concert à la Salle Paúl, des compositions de leur deuxième disque en solitaire, enregistré eaux Etats-Unis et qui doit encore sortir. Concrétement, ils interprétront la rumba "Dieguito" et une version large de "Malika". Dans la partie plus rock, Jorge Gómez apportera aussi des compositions propres au spectacle et ose également s'attaquer à Jimi Hendrix. Un des morceaux avec sa signature "fait une compilation des riffs de guitare que nous jouons à Tomasito", assure le guitariste, qui a accompagné des artistes tels que Diego Carrasco ou Navajita Plateá.
Nouveau disque
"Mixtolobo" publie son nouveau disque et un concert inclus dans la programation officielle du FEstival de Jerez. Les deux musiciens se connaissent d'antérieurs travaux communs avec des artistes tels que Tomasito. Sous le laber Los Delinqüentes. "Tous ceux qui jouent ensemble dans ce projet, avons plusieurs années d'expérience ensemble dans d'autres projets", dit Gómez durant la présentation du spectacle qui prend son nom dans une expression populaire: en Andalousie on a toujours appelé "Mixtolobo" un chien berger croisé, comme leur musique.
Source: lavozdigital.es

Commentaires

  • Javi

    menuda fusion de flamenco y rock...tendremos que oirlo.

Ecrire un commentaire