lupa

Blog Flamenco

Catégories

30

MAR

Paco de Lucía, Docteur Honoris Causa

1 Commentaires

Paco de Lucía


C’est un grand évènement pour l’histoire personnelle du maitre guitariste Paco de Lucía, mais aussi pour l’Histoire en majuscules du flamenco. Le 8 mai prochain, l’artiste tellement connu sera reconnu Docteur Honoris Causa par le Berklee Collage of music, de l’Université privée de Boston, du Massachussets (Etats Unis). Les personnes responsables d’octroyer cette haute distinction académique valorisent que “sa musique et sa vision artistique ont influence plusieurs generations de musiciens et ont contribute à diffuser le flamenco parmi le public international”.

Francisco Sánchez Gómes, de nom d’artiste Paco de Lucía, est né à Algeciras (Cádiz) en 1947 et depuis ce coin du champs de Gibraltar a obtenu une projection internationale inimaginable il y a une dizaine d’années, lorsque le flamenco n’était alors qu’un chant chanté lors de célébrations privées, pour commencer à se diffuser sur les tablaos au fil des années à travers l’Espagne et le monde.

Les hauteurs d’excellences atteintes par Paco de Lucía ne s’en tiennent pas seulement au succès professionnel comme guitariste flamenco, mais aussi à l’influence de sa musique sur  tous types de styles et de plus, la reconnaissance a fait le saut du nettement musical et comercial à l’académique, enveloppant le travail de cet illustre artiste dans un hâle de respect encore plus grand de celui qu’il avait déjà.

Fils d’espagnol et de portugaise, ce n’est pas le premier prix qu’il obtient. Bien au contraire, en Espagne il a déjà obtenu tout ce qu’un artiste peut désirer : Prix national de guitare d’art flamenco, médaille d’or du mérite des beaux arts, distinction honorifique des prix de la musique, prix Prince d’Asturies des arts et de plus, il est Docteur Honoris Causa pour l’Université de Cadiz.


Le  fruit de son talent et de son travail a réussi à vaincre devant sa virtuosité à  tout type  de public et l'échantillon le plus récent de sa capacité de convocation a été la démontrée le 22 mars dernier, quand les entrées ont été mises à la vente pour le récital qu'il offrira le neuf octobre suivant, lors de la clôture de la XVI Édition de la Biennale de Flamenco de Séville.

Le  fruit de son talent et de son travail a réussi à vaincre devant sa virtuosité à  tout type  de public et l'échantillon le plus récent de sa capacité de convocation a été la démontrée le 22 mars dernier, quand les entrées ont été mises à la vente pour le récital qu'il offrira le neuf octobre suivant, lors de la clôture de la XVI Édition de la Biennale de Flamenco de Séville.

En moins d'une heure il n’y avait déjà plus de places mises en vente sur Internet, alors que deux jours après, celles disponibles en guichet ont également été écoulées.

Rénovateur du flamenco, son plus grand aport à cet art a été son internationalisation et de plus, il a réussi à incorporer des instruments d'autres rythmes comme celui de la bossa nonva, le jazz ou la salsa et sa capacité créatrice est telle qui dispose de plus de 230 oeuvres inscrites dans la Société Générale d'Auteurs (SGAE) comme compositeur.

Débuts

Paco de Lucía a reçu ses premières classes de guitare de son père et de son frère et sa virtuosité est la conséquence d'une combinaison excellente entre une vocation, un talent et beaucoup d'heures de répétition depuis qu’il est enfant. Entouré d’art, il a été pendant des années accompagné par ses frères, le chanteur José de Lucía et le guitariste Raymond d'Algésiras.

Tous deux ont aussi eu leurs propres carrières en solo et ont travaillé avec d'autres artistes. D’ailleurs, Paco de Lucia lui meme a travaillé avec d'autres chanteurs, parmi lesquels Camarón de la Isla. Ces deux génies sont parvenus à enregistrer une dizaine de travaux qui ont récolté un grand succès.

A cette époque, le talent inépuisable du guitariste l’a amené à être reconnu aux États-Unis au niveau de David Bowie, Swing, Aretha Franklin ou Phil Collins, entre autre.

Commentaires

  • marco samir

    malgré ca la guittare et une decouverte par les arabes musulmans qui ons une grande richesse de lart a landalousie encienne et moderne.la guittare elle et découvert par les arabes avec seulemant 4 cordes au debut.mes je pensse qu il ya une grande liaison entre le flamenco et les arabes de cette époque baroque.paco de lucia il joue avec son ceur avan tous il et un gran guittariste je laime tellement .c le top des guittaristes flamenca.

Ecrire un commentaire