lupa

Blog Flamenco

Catégories

27

SEP

"Tomatito" enthousiasme le public du théâtre sévillan de la Maestranza avec le spectacle "Luz de guía"

1 Commentaires

"Tomatito" entusiasma al público del sevillano Teatro del Maestranza con su espectáculo "Luz de guía"
Tomatito

 

Le guitariste José Fernández Torres "Tomatito" a enthousiasmé cette nuit le public du théâtre sévillan de la Maestranza avec son spectacle "Luz de guía (l'éclat éternel)", titre dédié au chanteur Camarón de la Isla, duquel il fut le guitaristependant 20 ans et avec qui il commença à 15 ans.


Le guitariste n'a pas joué sauf lorsque le concert a commencé, une taranta qui finit par fandangos, et il était déjà acompagné par une seconde guitare, deux percussionistes et la voix de trois chanteurs, parmi eux, Simon Roman et Juanito de Illora."Tomatito" a été reçu par une ovation dès son entrée sur cette scène sobre, sur laquelle tout était noir sauf les deux guitares et la chemise du maître, de sorte que seulement les lumières se chargeaient de teindre d'un bleu léger le fond de la scène lorsque le guitariste et ses accompagnateurs attaquaient les palos les plus joyeux et les compositions les plus rythmiques. 

Como colofón presentó como guitarrista al público de Sevilla a su hijo José
Tomatito
Après la balade, suivit une buleria interprétée de manière traditionnellement, accompagnée de quatre voix et que le public récompensa au final avec les premiers "olés" de la soirée, et après après laquelle il joua une solea pendant laquelle il s'arrêta pour affiner l'instrument, ce qui ne l'a pas empêché de recevoir encore une fois une ovation et des sifflements d'enthousiasme. Une série de tangos et bulerias suivit dans lesquels le guitariste fit l'accompagnateur de ses chanteurs, qui interprétèrent des compositions sur le thème taurin et, pour les tangos, un hommage a Camaron de la Isla-- "josé, Camaron,chaque fois que je t'écoutes tu chantes mieux"--, car le guitariste explica hier qu'il doit tout au légendaire chanteur et Camaron continue à "le guider sur le bon chemin". Les autres thèmes les plus mélodiques furent alternés avec les plus rythmiques, de façon qu'une fois l'heure d'interprétation passée, "Tomatito" interpréta une rumba qui provoqua l'ovation la plus longue jusqu'à présent, après son apparition à la basse électrique et avec les deux percussionistesLuqui Losada et Moises Santiago. Le public applaudit avec enthousiasme, recommença à traiter le guitariste comme un toreroavec des "olés" et une personne spontanée lui grita "Olé tus cojones, Tomate", pendant que les ouvreuses du Maestranza,le théâtre lyrique le plus important du sud de l'Espagne, attirèrent l'attention, pendant que l'actuation avait lieu, surles membres du public qui mitraillaient de photos. "Tomatito" reserva pour la fin la danse de José Maya, également très applaudi et pour qui les chanteurs interprétèrent plusieurs palos pendant que "Tomatito" revint pour jouer commeaccompagnateur, et comme clou du spectacle il présenta au public de Séville comme guitariste, son fils José, qui interprétadeux thèmes, l'un d'eux en solo, la "Rondeña" de Paco de Lucía. Lorsque le jeune guitariste de douze ans conclut, un des chanteurs annonça "et maintenant le petit-fils", et le petit-fils de "Tomatito" , un enfant de cinq ans, a fait plaisir au public sévillan qui, tellement reconnaissant pour la musique comme pour les présentations familales, recommença à montrer son enthousiasme.

Commentaires

  • Roberto

    Tres generaciones juntas en el mismo espectáculo. Enhorabuena familia!!!

Ecrire un commentaire