lupa
la luna de tomasa

la luna de tomasa

Ref: 50113ES252
19'65 € HT
23'25 $

Déclassé

Le prix en $ est à titre indicatif, puisque les taux de change fluctuent constamment.
Description:
Le  nouveau disque de Tomasa Guerrero la Macanita s'intitule 'La Luna de Tomasa'. Normal, si nous tenons en compte que nous parlons d'une 'cantaora' qui ne parvient pas à cacher son origine de Jerez. Il y en a pour tout les goûts : mélodique, douce, belle, sensible et purement de Jerez. Quatre 'bulerias' : 'Como comer solo', avec plus de chant, 'El corazon tras la puerta' que l'on retient très facilement, 'Mimare Manuela', très rythmée mais à la fois très chaleureuse, 'De Belon' la plus 'jerezana' et où l'on écoute le chant de Moraito, enregistré spontanément dans ce travail. Dans tous les morceaux on retrouve le timbre caractéristique de la voix de Tomasa, tout est pur, même si les thèmes possèdent des tons et des rythmes modernes. Cet album porte l'emprunte du producteur, Isidro Sanlucar, qui selon la 'cantaora' a réussi à faire ressortir le meilleur d'elle.
On trouve aussi une 'solea' 'Ojos claros' et une 'seguiriya' 'Hablame con franqueza', morceaux interprétés par Tomasa avec beaucoup de profondeur , démontrant les capacités de sa voix .
La Macanita interprète aussi des tangos, une 'rumbita' (la chanson plus facile à danser dans ce disque), des 'alegrias' avec de belles mélodies qui leur donnent cette touche personnelle et élégante.
Tomasa La Macanita a réussi un disque très 'flamenquito' et frais. Manuel Morao, Diego del Morao et Juan Jose Suarez 'Paquete' (guitare), Tino Di Geraldo (percussion) et les 'palmas' et 'jaleos' de Bo, Chicharrito et Gregorio.
Commentaires:
Ecrire un commentaire
Le  nouveau disque de Tomasa Guerrero la Macanita s'intitule 'La Luna de Tomasa'. Normal, si nous tenons en compte que nous parlons d'une 'cantaora' qui ne parvient pas à cacher son origine de Jerez. Il y en a pour tout les goûts : mélodique, douce, belle, sensible et purement de Jerez. Quatre 'bulerias' : 'Como comer solo', avec plus de chant, 'El corazon tras la puerta' que l'on retient très facilement, 'Mimare Manuela', très rythmée mais à la fois très chaleureuse, 'De Belon' la plus 'jerezana' et où l'on écoute le chant de Moraito, enregistré spontanément dans ce travail. Dans tous les morceaux on retrouve le timbre caractéristique de la voix de Tomasa, tout est pur, même si les thèmes possèdent des tons et des rythmes modernes. Cet album porte l'emprunte du producteur, Isidro Sanlucar, qui selon la 'cantaora' a réussi à faire ressortir le meilleur d'elle.
On trouve aussi une 'solea' 'Ojos claros' et une 'seguiriya' 'Hablame con franqueza', morceaux interprétés par Tomasa avec beaucoup de profondeur , démontrant les capacités de sa voix .
La Macanita interprète aussi des tangos, une 'rumbita' (la chanson plus facile à danser dans ce disque), des 'alegrias' avec de belles mélodies qui leur donnent cette touche personnelle et élégante.
Tomasa La Macanita a réussi un disque très 'flamenquito' et frais. Manuel Morao, Diego del Morao et Juan Jose Suarez 'Paquete' (guitare), Tino Di Geraldo (percussion) et les 'palmas' et 'jaleos' de Bo, Chicharrito et Gregorio.
Chansons

Ecrire un commentaire
Nous utilisons nos propres cookies et ceux des tiers pour améliorer l'expérience de navigation. En poursuivant la navigation nous comprenons que notre politique cookies est acceptée.