lupa
Cabales

Cabales

Le genre appelé cabal est une variante stylistique des 'seguiriyas' et on a l'habitude de l'appeler 'siguiría cambiá' -la célèbre siguiriya de la chanteuse María Borrico-, et il paraît qu'elle doit son nom à une anecdote qu'on attribue à Fillo. Cette anecdote -véridique ou non, très répandue- raconte que Fillo a chanté toute une séries de seguiriyas pour le grand torero Paquiro et que ce dernier, enthousiaste et généreux, lui a offert une monnaie en or. En allant faire des courses, le chanteur réalise que la monnaie est endommagée. Fillo s'est alors rendu auprès de Paquiro et lui a dit: "Dites-moi, est-ce qu'il manque quelque chose à mon chant?". Devant la réponse négative du torero, surpris et interrogatif, le chanteur ajouta: "Etaient-ce des cabales les seguiriyas que je vous ai chanté hier...?" Après la seconde affirmation de Paquiro, le Fillo ajouta: "Et bien moi je vous ai donné une bonne monnaie, une monnaie cabales. Mais vous, vous m'avez donné une monnaie endommagée." Dès lors, on appelle cabales les seguiriyas cambiás, qui se réfèrent probablement au changement de tonalités qui dirrérencient les cabales des autres seguiriyas. Dans le monde du flamenco, on appel 'chant cabal' celui qui est interprété avec connaissance et sérieux. Effectivement, les cabales sont intimement liées à l'esthétique des seguiriyas sur le plan rythmique et formel.
La strophe a quatre vers (de sept, cinq, neuf et cinq syllabes) et se contraste avec celle des autres genres de siguiriya. Quelques fois, on ajoute aussi un refrain de trois vers (de cinq, sept et cinq syllabes).
Elle se différencie de la seguiriya par son intonation, puisqu'elle se fait en tons majeurs. Les styles les plus connus sont ceux de Silverio et El Pena.

Provenance: Cádiz, Sevilla.

Nous utilisons nos propres cookies et ceux des tiers pour améliorer l'expérience de navigation. En poursuivant la navigation nous comprenons que notre politique cookies est acceptée.