lupa
Buleria

Buleria

Née de la Soleá, la Bulería a un rythme plus vivant sur un 'compás' de six sur huit normalement, même si elle se fait aussi à trois sur quatre. La Bulería est habituellement utilisée comme véhicule pour les chants joyeux et festifs. Chant avec couplet, généralement de trois ou quatre vers de huit syllabes chacun, à caractère festif et animé dont la provenance ethymologique pourrait se situer dans le mot 'burla' (plaisanterie), d'où 'bulería'. C'est un chant animé, fait pour danser. Il se distingue par son rythme rapide et son 'compás' redoublé, qui admet mieux que n'importe quel autre style les cris de joie et les expressives voix de 'jaleo', en plus du redoublement de 'las palmas' avec plus d'intensité qu'aucun autre chant. 
On date sa naissance à la fin du XIXe siècle et il nait de la soleá de qui elle tient son 'compás' pour lui augmenter le rythme. On peut distinguer deux variantes dans ce chant: las Bulerías pour danser, qui présentent une large palette de styles, et las Bulerías 'al golpe', destinées plutôt pour être écoutées et que l'on appelle aussi 'bulería por soleá', qui pour certaines personnes est antérieure à la bulería elle-même. Beaucoup attribuent sa création à Loco Mateo et à Gloria, qui pourraient peut-être être les pères fondateurs de la bulería por soleá, mais les grands promoteurs de ce chant ont été Manuel Vallejo y La Niña de los Peines, tous deux de Seville. Néanmoins, la bulería compte des styles très variés, comme ceux de Cádiz -tons majeurs-, ceux de Jerez -tons modaux- ou bien les couplets -tons mineurs-, ces variantes étant respectivement interprétées de façon magistrale par Perla de Cádiz, Terremoto de Jerez y la Fernanda de Utrera.  

La bulería, fidèle à la matrice originale, était à ses début presque lente et très rythmée, et son but unique était la danse. Plus tard, les chanteurs ont petit à petit augmenté l'importance du chant (de la voix) et allégé son rythme, jusqu'à faire d'elle un chant individuel aussi difficile qu'une authentique soleá.
On peut affirmer, sans peur à l'erreur, que Gloria -chanteur d'exceptionnelles qualités vocales- et Camarón de la Isla -de notre époque- ont été ceux à avoir réussi à atteindre la transcendance du style légitime de la bulería.
La Bulería est la danse flamenca qui se caractérise par la prédominance de mouvements convulsifs et de torsions, réalisés avec grâce. Elle admet toutes les improvisations que l'interprète est capable de réaliser et tous les tours et changements que ce dernier désire effectuer s'il sait rester dans le 'compás'.

Provenance: Cádiz , Sevilla

Produits associés

Nous utilisons nos propres cookies et ceux des tiers pour améliorer l'expérience de navigation. En poursuivant la navigation nous comprenons que notre politique cookies est acceptée.