lupa
Bolero

Bolero

    Le bolero a toujours été associé à une valeur historique, à tel point qu'aujourd'hui certains le considère comme étant une oeuvre d'art.
Certains chercheurs, qui ont présenté des rapports donnant lieu à d'intéressantes discussions, ont daté son naissance et sont même allés jusqu'à faire tomber de sa chaise Olga Guillot, dû à son premier et historique présence dans le mouvement "filin" de Cuba.

Il est important de signaler que le point de vue cubain d'"aujourd'hui"  n'était alors pas présent. En d'autre termes, nous ne sommes pas en train d'écouter l'opinion de voix autorisées comme celle de José María Vitier, Marta Valdés, Frank Fernández, Chucho Valdés, Alexis Díaz-Pimienta, Efraín Amador, Waldo Leyva, Omara Portuondo, César Portillo de la Luz, entre autres, non plus celles du reste des artistes qui ont permi le succès du projet nord américain Buena Vista Social Club.

La recherche très affinée de Francisco Ojeda a daté la naissance du bolero à la deuxième moitié du XIXe siècle, ce qui contredit le titre du livre "Cien años de boleros" du Colombien Jaime Rico Salazar.

'El cinquillo' est apparu comme premier patron rythmique du bolero, apparemment hérité de France via Haiti, en passant par Cuba, Yucatán et, à en croire les rumeurs, par le sud des Etats-Unis.

Pour ceux qui désiraient une description plus spécifique de "qu'est-ce qu'un bolero?", ils devaient se conformer avec la conclusion de Ojeda: "C'est un air". Certes intelligent, conciliant et d'une magnifique fin.

Frank Figueroa a concentré dans un petit fragment les Leitmotiv des boleros les plus connus, leurs introductions: "tout le monde dit que ce n'est pas vrai que je t'aime...", montrant que tout est dit en un temps record.

Etant moi-même fils d'un bolero (papa pianiste et maman chanteuse...), j'ose affirmer qu'il est impossible d'essayer d'ordonner l'histoire, la date de naissance ou la nacionalité du bolero, puisque la raison qui l'a créé a été l'illusion, le dépit, le mensonge, la vérité, la passion, la jalousie, la trahison, l'abandon, les retrouvailles jusqu'à la menace de mort.

La plupart des compositeurs, auteurs et interprètes de bolero ont créé leurs meilleures oeuvres en se basant sur deux outils basiques: l'amour et le désordre.

Produits associés

Nous utilisons nos propres cookies et ceux des tiers pour améliorer l'expérience de navigation. En poursuivant la navigation nous comprenons que notre politique cookies est acceptée.