lupa
Bambera

Bambera

Il s'agit d'un style folklorique 'aflamencado'. A son origine il est purement "champêtre" et il devient habituel d'accompagner, en chantant, le balancé ou 'bamboleo' de la balançoire, par ses va-et-vients mélodiques prononcés. C'est un chant avec couplet de quatre vers octosyllabiques. Son origine est clairement folklorique et c'est un des meilleurs exemples d'aflamencamiento qui existe. Il a été connu en tant que chant flamenco par la Niña de los Peines, qui l'a enregistré sur des disques et l'a popularisé. Par la suite, la 'bambera' a été interprétée par de nombreux chanteurs, qui la chantaient avec des nuances différentes mais en gardant toujours la rythmique marquée par la première. En réalité, Pastora est celle qui l'a dénominé et qui a pris les paroles de ces chansons populaires et qui leurs a donné un caractère flamenco en les ajustant au 'compás' des fandangos, et non, comme il a souvent été dit, à celui de la soleá. Naranjito de Triana et Paco de Lucía sont ceux qui ont changé le concept de ce chant et qui, en respectant la mélodie de Pastora, ont changé les temps à ceux de la soleá por bulería. Aujourd'hui c'est ce 'compás' qui est le plus souvent utilisé et il s'accompagne par en haut, son 'remate' étant en tons mineurs. Les nombreux enregistrements de chants 'por bamberas' réalisés ces dernières années ne correspondent pas à l'interprétation de la bambera qu'on peut entendre dans des festivals, des récitals ou 'tablaos'.

Provenance: Sevilla.

Nous utilisons nos propres cookies et ceux des tiers pour améliorer l'expérience de navigation. En poursuivant la navigation nous comprenons que notre politique cookies est acceptée.