lupa

Metrique Binaire Flamenco

  • La Farruca (de l'arabe faruq) est une danse andalouse d'origine galicienne qui fait partie du répertoire du flamenco de haut niveau technique. De rythme binaire et appartenant au groupe des tangos.

    Le mot désigne également un rythme traditionnel de flamenco avec accompagnement à la guitare.

    A l'origine, c'est une danse principalement masculine exécutée en soliste. Léonide Massine (1896-1979) introduisit une farruca devenue légendaire dans son ballet Le Tricorne (1919). Plus récemment, Antonio Gades (1936-2004) interpréta une brillante farruca dans le film de Carlos Saura Carmen.


  • Le garrotín est un palo (style) flamenco, son origine est située en Catalogne, dans les provinces de Tarragone et sutout de Lérida.
    On considère que se sont les gitans de la province de Lérida qui ont inventé puis développé ce style flamenco.
    Le garrotín est longtemps resté inconnu jusqu'au moment où Federico García Lorca, passionné de flamenco, les Gitans et la Catalogne, a exprimé l'intêret qu'il y avait à découvrir ce flamenco non-andalou.
    Le garrotín fait partie des formes les plus anciennes de flamenco, il se chante aussi bien en catalan qu'en castillan, on le considère comme l'ancêtre de la rumba (catalane ou gitane).
  • La rumba est à l'origine un genre musical cubain, mais c'est aussi le nom donné à une danse de salon qui se danse sur des boléros. Il existe aussi la rumba flamenca et la rumba congolaise.

    La rumba naît à La Havane et Matanzas au milieu des années 1800 dans les milieux afro-cubains.
    Le mot (dérivé de l'espagnol rumbo, en route...) désigne les fêtes nocturnes où on se rassemble (souvent dans les cours d'immeubles, les « solares ») pour chanter et danser.
    C'est une musique faite de chants et de percussions, où le rythme qui démarre doucement va en s'accélérant.
    Au tout début, on utilisait les tiroirs des armoires (cajónes) ou des cageots de morue ou encore des petites cuillères en bois (cucharas), puis des congas.

    Au cours du XVIIIe siècle, la guaracha cubaine va être adoptée par les gitans de Séville en Espagne et au Portugal, et prendre le nom de rumba flamenca. Elle est avant tout une musique conviviale, peu compliquée (rythmique plutôt simple et répétitive plus solo) elle est idéale pour jouer à plusieurs, entre joueurs débutants et confirmés. Les Gipsy Kings en sont l'emblème, mais elle a été jouée aussi par de grands guitaristes flamenco comme Paco de Lucia (Río Ancho, Entre Dos Aguas) ou encore Paco Pena (La Lola).

    La naissance de la rumba catalana commence dans les rues du Raval de Barcelone avec des personnages tels que Orelles ou El Toqui. La rumba catalane est un dérivé de la rumba flamenca mais elle intègre des influences du son cubain et du mambo. Le plus important représentant de la rumba catalane, développée principalement à partir des années 60 est Peret, de son vrai nom Pedro Pubill Calaf, inventeur du ventilador. La rumba catalane mélange les ingrédients de la rumba flamenca, du son et du mambo mais également du rock. Parmi ses ambassadeurs les plus célèbres citons : Peret, Gato Perez ou Pescaílla...

  • Les Tarantas appartiennent à la branche des chants andalous, chants dits du Levante, de l'Est, provenant des provinces orientales, Almeria et Murcia, chants des mines, et métrique libre, appartient au group des tangos et son style métrique est binaire. Principal chant du style "levantino", sans aucun doute, la Taranta. Chant long, dur, très masculin, sans autre influence à ses débuts que celle du fandango. La taranta est le chant des mines par excellence. Nées dans les bassins miniers les plus inhospitaliers, la taranta reflète l'effort surhumain au travers des ses passages tourmentés, ainsi que la terrible fatigue des premiers cultivateurs.
    Chant chromatique et donc très expressif, la guitare sert d'appui pour la tonalité et à maintenir le rythme.
  • Appartient au groupe des tangos, style métrique binaire. Créé à Almeria et descendant de la Taranta, il se différencie de la Taranta de part son compas, qui offre la possibilité de le danser commande la Zambra. Ce chant provient de la zone minière d'Almeria. Chant des mines.
    Née dans les bassins miniers les plus inhospitalières, la taranta reflète le tourment, l'effort surhumain et la terrible fatigue des cultivateurs. Chant chromatique et donc très expressif. La guitare sert d'appui pour la tonalité et maintient le rythme.
  • Les Tientos appartiennent aux chants dansants, un palo binaire, du groupe des tangos. Il existe un type de composition en musique classique qu l'on appelle Tiento (au singulier) et qui n'a rien à voir avec la définition antérieure. Métriquement la copla comprend trois ou quatre vers octosyllabiques suivis d'un refrain. Vient du Tango flamenco, même si son rythme est plus lent, c est pour cela qu'il s'appelait tango-tiento.
Nous utilisons nos propres cookies et ceux des tiers pour améliorer l'expérience de navigation. En poursuivant la navigation nous comprenons que notre politique cookies est acceptée.